Menu

e suis tombée raide dingue des collages de ZorA Lahlou, particulièrement de ceux consacrés à Bordeaux, ma ville natale.

Née à Fès en 1993, ZorA a grandi en France, poursuivi ses études d’architecture et d’urbanisme à Shanghai et « a vécu et parcouru plus d’une centaine de villes sur les 4 continents ». Après une expérience professionnelle très riche en collaborations avec des grands noms de l’architecture (Anouk, Legendre, Kengo Kuma, Sou Fujimoto, Manal Rachdi ou encore les Ateliers Jean Nouvel), ZorA a décidé de voler de ses propres ailes en lançant son atelier, Hybrid Equation.

Elle voit dans l’art du collage un outil de travail qui permet de synthétiser, exprimer, évoquer et faire rêver. L’idée est de mémoriser des instants suspendus de villes parcourues. Chaque collage est un manifeste dans lequel se trouve des messagessociétaux, politiques, religieux, climatiques, urbains et culturels. Chaque collage est un inventaire nécessaire qui change de face et de sens selon le regard que l’on porte dessus.

A travers ses collages, ZorA raconte l’alchimie du temps, la frénésie des villes d’aujourd’hui et nous invite à regarder autrement les merveilles silencieuses qui nous entourent et qu’on ne voit plus répondant à Proust qui disait : « Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux ».

Sur son Instagram, vous découvrirez ses collages et sur www.anditot.ma, ceux qui subliment des villes du Maroc (Tanger, Marrakech, Fès, Essaouira, Casablanca) et la Palestine qu’elle vend au profit de AME, Association Marocaine pour l’Entraide qui soutient le développement durable et équitable.

www.zohralahlou.com

No Comments

    Leave a Reply