Menu
Coups de coeur

Le riad Topolina

 

Cliente depuis des années de Topolina parce que j’aime la manière dont Isabelle mixe les imprimés, j’étais très impatiente de découvrir son nouveau bébé, le riad Topolina, né 10 ans après la marque de prêt-à-porter.

Avec son fils, Pierre-Henry, elle a arpenté les ruelles de la médina à la recherche d’un lieu bien placé. Après avoir épuisé plusieurs « samsars » et avoir visité une quarantaine de riads, ils ont jeté leur dévolu sur une « ruine » dans le quartier de Dar El Bacha.

Après un an et demi de travaux, le lieu est méconnaissable, même s’ils ont gardé les balustrades « et tout ce qui était joli », explique Isabelle.

 

Résultat un patio entouré de salons et d’une cuisine au rez-de-chaussée, un escalier aux marches habillées de couvertures berbères qui mènent à 2 chambres avec salles de bain et cheminées et une terrasse avec banquette en wax et mur végétal. 

Le mélange de couleur – orange, rose, dégradé de verts – est très réussi et la belle lumière de Marrakech sublime l’ensemble, transformant le blanc en rose pâle. Le charme de Tanger, ville où habite Isabelle, est perceptible dans la forme des fenêtres des chambres empruntée à l’hôtel Continental, dans la présence de miroirs vénitiens, dans le mélange de tissus, dans l’esprit Riviera…

Les carreaux de ciment sont marrakchis et signés Popham Design, géométriques dans la cuisine, jungle dans la salle de bains invités. Les tapis chinées par Isabelle font cohabiter paons majestueux, pivoines colorées, motifs berbères, rayures…

L’idée de départ était de chiner des objets et des meubles, de les mettre en situation et de les vendre. Mais la Covid-19 est passée par là et Isabelle, confinée dans la ville du Détroit, inspirée par son luxuriant jardin planté de bambous, a commencé à créer des meubles et des accessoires déco avec du bambou justement (miroirs, tables, canapés,tringles à rideaux…), mais aussi du bronze (lampes, patères, poignées de porte, porte-serviettes, tabourets, banquettes…), des branches de régimes de dattes pour faire des suspensions et des appliques, des chutes de tissus tressés (paravents, tables), des objets décoratifs (oiseaux, libellules…), de la soie qui recouvre lanternes et coussins, du wax qui encadre un portrait du Roi Mohammed VI enfant ou recouvre les banquettes du roof-top, etc.

Toutes ces merveilles fabriquées à Tanger sont à vendre et personnalisables. « Je me suis beaucoup amusée à créer ces collections. Je suis même allée jusqu’à faire des peignoirs pour les salles de bain, explique Isabelle. On peut tout reproduire dans différentes dimensions. »

Le riad est à louer dans sa totalité et dans quelques temps, il proposera petits-déjeuners et déjeuners.

Pierre-Henry qui a supervisé les travaux, s’occupent maintenant de la petite boutique qu’ils vont ouvrir à Sidi Ghanem, à côté du Magasin général, pour présenter leur ligne déco. A eux deux, ils forment un beau duo, complémentaire, tendre et créatif.

A Sidi Ghanem, se trouve aussi leur show-room historique où l’on craque pour des manteaux aux doublures décalées, des sleepers à fleurs, des jupes à pois et des chemises à rayures que l’on peut mélanger à l’infini. Tout ce que j’aime. Un univers flamboyant et unique à découvrir de toute urgence !

Derb Smara n*1, Dar El Bacha. Sur rdv avec en contactant le +212679726026

No Comments

    Leave a Reply