Menu
Livres

Dictionnaire amoureux de l’inutile de François et Valentin Morel

A l’heure de l’essentiel et du non-essentiel, de l’utile et de l’inutile, François Morel que j’écoute religieusement sur France Inter, et son fils Valentin se sont intéressé à ce qui ne rapporte rien, à ce qui est improductif. A la manière d’un inventaire à la Prévert, ils nous présentent dans ce désopilant dictionnaire terminé pendant le confinement et illustré par Christine (la femme de François Morel), des choses inutiles et géniales qui ne coutent rien, comme jouer avec l’écho.

« Dans ce livre, nous avons collectionné tous les moments de vie inutiles donc indispensables comme faire des auto tamponneuses ou des châteaux de sable. Tout ce qui est éphémère. Faire des ricochets au bord d’une rivière ça ne sert à rien, mais c’est un joli moment de vie, a expliqué François Morel. On avait envie de mettre en avant un peu de légèreté, de mettre en valeur des choses peut-être pas essentielles, mais qui nous font vivre ».

Un livre qui résonne avec ce qui se passe en ce moment et qui fait du bien.

Edité chez Plon

No Comments

    Leave a Reply