Menu
A la Une

Marrakech, capitale de l’image

[…] la peinture est un moyen d’expression désuet et […] la photographie la détrônera quand l’éducation visuelle du public sera faite.  » disait Man Ray.

Les rencontres de la photographie # Marrakech 2019 contribueront sûrement à cette éducation visuelle du public. Addellah Oustad, directeur artistique d’IN SITU à Arles a justement la volonté de rendre accessible à tous la culture de l’image et de promouvoir les jeunes photographies marocaine et africaine.

Du 14 au 20 octobre,dans plusieurs lieux incontournables de Marrakech, on pourra assister à des expositions, des projections, mais aussi des ateliers et débats.

Le pays invité cette année est le Japon (avec le soutien du gouvernement nippon) qui sera représenté par six photographes de renommée internationale sélectionnés par l’artiste d’origine japonaise Miki Natidori. Autres temps forts : une exposition inédite de photographies du Sahara, une exposition hommage à Michel Nachef ainsi que les Nuits de projection des oeuvres d’artistes internationaux comme Zoé Aubry (Suisse), Justin Dingwall (Afrique du Sud), ou encoure des Marocains du monde comme Charif Benhelima (Belgique).

Quant à moi, je ne peux pas conclure, sans vous dire que des photographies sur le Japon de Saâd Tazi, seront exposées en grand format aux côtés de celles de photographes français et marocains, au Jardin Cyber Parc du 14 octobre au 12 novembre, alors que sa série « La fin d’une histoire sans fin » sera projetée dans le cadre des Nuits de projection au palais El Badi.

Pour en savoir plus sur la programmation riche (60 photographes, 10 experts internationaux, 4 lieux d’exposition, 4 vernissages, 5 conférence-débats, 3 nuits de projection de photos sur grand écran), rendez-vous sur http://rencontres-photos.com.

Kazuyoshi Usui Showa

Risaku Suzuki

Ken Kitano

Saâd A. Tazi

No Comments

    Leave a Reply