Menu
A la Une

Arrivederci Monsieur Mendini

Alessandro Mendini a tiré sa révérence le 18 février dernier, à 87 ans. Lui qui rêvait d’être peintre, a créé des objets qui s’apparentent à de véritables oeuvres d’art et qui sont en rupture totale avec les codes du design classique.

Designer, architecte, peintre, artisan, graphiste, poète, rédacteur en chef, théoricien du design, Alessandro Mendini est considéré comme le père du post-modernisme. Ce partisan redoutable d’un design libre de toute pression industrielle, a soutenu cette théorie post-moderne dans les revues Casabella, Modo et Domus qu’il a successivement dirigé.

Il s’est aussi distingué avec ses concepts de Re-Design et de Banal Design, qui consistaient à transformer avec humour les grands classiques du design en y ajoutant couleurs, ornements ou en utilisant de nouveaux matériaux. Le fauteuil Proust exposés dans de nombreux musées en est la plus belle expression. Créé pour Alchimia, un groupe fondé en 1976 avec Michele de Lucchi, Ettore Sottsass et Andrea Branzi, ce fauteuil de style baroque est tapissé de motifs inspirés du pointilliste Paul Signac, et s’appelle Proust parce que le designer a visité les lieux où a vécu l’écrivain pour le concevoir. Proust qui a, depuis, été proposé dans différentes couleurs et différents matériaux, montre que la décoration a pris le dessus et que le design ne peut plus être renouvelé. Aujourd’hui, ce fauteuil est édité par Magis.

On doit à Alessandro Mendini un autre objet culte, le tire-bouchon Anna G pour Alessi. Conseiller de la marque pendant plusieurs années, le designer s’est inspiré d’une danseuse pour dessiner cet objet du quotidien qu’il a sublimé. Le visage de la danseuse reprend les traits d’Anna Gili, une amie et collaboratrice de Mendini et d’Alessi.

En 1989, il a ouvert l’Atelier Mendini à Milan avec son frère, l’architecte Francesco Mendini. Ensemble, ils ont conçu les bureaux et les usines d’Alessi, le musée del Casalingo à Omegna, la nouvelle piscine olympique à Trieste, des stations de métro, le théâtre d’Arezzo en Toscane, le Mémorial d’Hiroshima, le Groninger Museum, aux Pays-Bas, le musée de la céramique à Icheon en Corée, le nouveau siège de la Triennale de Milan…. 

Mendini a également été directeur artistique des montres Swatch, conseiller pour Philips et Swarovski. Il a collaboré avec les marques Cartier, Bisazza, Hermès, Venini. Il a reçu plusieurs récompenses internationales, dont deux Compas d’or.

Précurseur d’un design visionnaire, humain et coloré, Alessandro Mendini qui déclarait en 1999, Il faut entrer dans l’an 2000 avec gentillesse. Objectivement, le monde est violent et la maison doit être protectrice” va bien nous manquer.

No Comments

    Leave a Reply